banniere.png
header9.jpg

Le Maloya

Avec le séga, le maloya est le genre musical majeur de La Réunion.

Il se caractérise avant tout par un mélange de rythmes binaires et de rythmes ternaires de percussions, selon une pulsation noire-double croche-noire-pause répétée. Si des instruments y sont rajoutés, la basse est prépondérante pour le séga maloya. Des instruments traditionnels comme le kayamb, le roulèr ou le bobre sont aussi courants et restent la base du maloya traditionnel.

Le mot maloya viendrait du malgache ("maloy aho"): maloy voulant dire "parler, dégoiser, dire ce que l'on a à dire". En effet, comme le blues américain, le maloya est un chant de complainte, chanté à l'origine par les esclaves ayant le mal du pays ou se plaignant des mauvais traitements de leur maître.

Longtemps occultée voire interdite par l'administration coloniale et les propriétaires d'esclaves, cette musique avait quasiment disparu avant d'être redécouverte et mise à l'honneur dans les années 1970 par des auteurs-compositeurs tels Danyèl Waro.

Le maloya est associé au kabar et au servis kabaré. Ce dernier étant un rituel afro-malgache rendant hommage à l'esprit des ancêtres.

Musiciens de maloya

La plupart des musiciens ou groupes réunionnais utilisent le maloya :

* Okilé
* Baster
* Meddy Gerville qui est avant tout pianiste de jazz.
* Gramoun Bébé
* Granmoun Lélé
* Françoise Guimbert
* René Lacaille
* Renésens (créoloceltique)
* Lo Rwa Kaf
* Nathalie Natiembé
* Ousanousava
* Alain Peters
* Davy Sicard
* Ti'Fock
* Ti Fred
* Ti Sours
* Firmin Viry
* Danyèl Waro
* Ziskakan
* Joel Gonthier

Baster

Baster est un groupe de musique de Saint-Pierre de La Réunion, fondé en 1983 par Alain Joron. Le groupe varie autour du compositeur et interprète Thierry Gauliris.

L'aventure Baster est née sous l'impulsion d'Alain Joron, Instituteur et délégué culturel de la Fédération des Œuvres Laïques qui fonde en 1981 l'association "Mouvman Kiltirel Basse-terre". Basse-terre est un quartier de Saint Pierre assez défavorisé. L'association englobe dans le quartier tous les passionnés désirant faire connaître leur fibre artistique. Côté musique, c'est le jeune Thierry Gauliris, alors âgé de 16 ans, qui s'en occupe. En 1983, à force de répétition et de création de morceaux à l'origine Maloya, mais tout de même électrisés par des instruments plus contemporains comme la guitare électrique, Baster va enregistrer sa première cassette grâce à Gilbert Pounia du groupe Ziskakan qui leur prêtera du matériel pour enregistrer. Mais la période est peu propice au groupe, en témoigne la censure de morceaux comme "Oté Kréol" ou encore "Mon liberté". Le groupe intègre alors le regroupement de groupes militants réunionnais "Lantant maloya" avec Danyel Waro, Fénoir, Ousanousava. Les nombreux concerts qu’organise ce regroupement permettent au groupe de se faire mieux connaître du grand public.

En 1988, le groupe enregistre "Mon péi, mon Lémé", puis "Rasine momon papa" en 1990. Le public devient de plus en plus large, et le groupe parvient à faire cette année là son premier concert en métropole. En 1992, malgré la sortie du célèbre album "Lorizon Kasé", le groupe se disloque alors qu'il n'a jamais aussi bien marché. Thierry Gauliris et Nano continuent l'aventure Baster avec de nouveaux musiciens. Cette nouvelle formation ira une nouvelle fois en métropole pour le Printemps de Bourges et même le Zénith de Paris. En 1995, le groupe se professionnalise encore un peu plus avec la prise d'un manager, et l'exportation de son nouvel album "Mon Royom" en métropole, et fait une véritable tournée là-bas. 1998 est sous le signe du succès avec l'album "Black out", véritable chef d'œuvre du groupe. Le groupe entame une tournée colossale qui permettra de sortir un album live. En 2000, pour marquer le nouveau millénaire, le groupe remasterise sur CD ses quatre premiers albums qui n'étaient alors sortis à l'époque que sur cassette. En 2001, l'album "Raskok" voit le jour, suivi de près en 2002 par "Kaf Gong reggae", album enregistré en Jamaïque dans le studio mythique de Bob Marley "Tuff Gong Reggae". Après quelques années de répit sort en 2005 l'album "Lèv".

Davy Sicard

Davy Sicard est un chanteur et musicien réunionnais. Multi-instrumentiste, il réalise une fusion de maloya et de world music. Après avoir démarré au sein du quatuor a cappella des "College Brothers" dans les années 1990, il s'est lancé dans une carrière solo à l'aube des années 2000.

© Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre

Un article au hasard

L'expédition coloniale Madagascar-Tonkin est une suite d'interventions qui ont conduit à la colonisation de Madagascar et du Tonkin par la France.
Lire la suite...  

Un article au hasard

Les flibustiers étaient des aventuriers qui, aux XVIe et XVIIe siècles, écumaient les côtes et dévastaient les possessions espagnoles en Amérique
Lire la suite...  

Un article au hasard

Le rhum est une eau-de-vie tirée de la canne à sucre en produit depuis 1627.
Lire la suite...  

Qui est en ligne ?

Nous avons 673 invités en ligne