banniere.png
header3.jpg
Vous etes ici : Magazine Tous les articles Mikidache enfant des îles Comores

Mikidache enfant des îles Comores

Enfant des îles Comores, et plus précisément de Mayotte, Mikidache est de ceux qui rêvent d’un monde sans aigreur

Enfant des îles Comores, et plus précisément de Mayotte, Mikidache est de ceux qui rêvent d’un monde sans aigreur. À travers un répertoire qui cultive la nostalgie des temps passés par son approche mélodique et rythmique, il s’invente de lointains cousinages de par le monde, avec un langage d’une modernité absolue. Mikidache tisse ainsi une musique sans complexes, qui emprunte à tous les patrimoines, un peu comme la culture de son pays, culture qui s’abreuve à toutes les civilisations. Il se fabrique avec la patience d’un artisan une musique où le maître mot réside essentiellement dans l’émotion provoquée par la rencontre avec l’Autre. Poète inspiré de la relation, Mikidache ambitionne donc d’embraser le monde par son jeu de guitare, afin de lui murmurer ses angoisses multiples. Angoisses devant un peuple [le sien] qui s’enfonce dans la douleur, au lieu de s’épanouir dans la richesse de ses mythes fondateurs. Angoisses devant ses contemporains, qui en viennent parfois à oublier jusqu’à leur propre humanité.

Armé de sa seule foi, Mikidache parle de partage, d’espoir, d’amour, de respect et de passion dans ses textes. Y compris de cet enfant qu’il a su rester et qui se remémore encore les vieilles contines jadis racontées par ses grand-mères. Mikidache nous invite à la ronde merveilleuse des soirs de pleine lune, une pratique bien courue dans son pays, autrefois surnommé « îles de la lune ». Qui a dit que le rêve n’était plus de ce monde ?

« mgodro gori » est le 3e album de Mikidache . Le plus personnel et le plus abouti. Le mgodro est la danse traditionnelle villageoise dont le rythme est à la base de la musique mahoraise. «Mgodro gori» est un hommage à cette musique qui anime les évènements de la vie quotidienne et aux musiciens qui jouent inlassablement cette pulsation caractéristique. En le qualifiant de penché ou de boiteux, en ce sens où, lorsqu’on le danse, les sensations sont si bonnes que l’on a tendance à le danser penché, la chanson nous rappelle aussi notre incapacité à nous détacher de ces rythmes qui nous envoûtent et envahissent nos corps. Mayotte est le pays des esprits et de la possession.

Cette «claudication délibérée», ou plutôt recherchée, c’est aussi la persévérance de l’artiste sur la matière qu’il travaille, s’engageant dans de nouvelles voies, défrichant sans cesse et s’aventurant sans contraintes. En équilibre mais avec assurance, il élabore son langage, étrange souvent, obscur parfois mais si proche et si familier.

Mikidache est aussi un formidable guitariste dont la finesse et la virtuosité ne tournent jamais à la démonstration et servent admirablement les compositions. Avec une technique très personnelle (en «open»), son jeu constitue la charpente des morceaux en se mêlant aux voix et aux percussions avec subtilité. L’accordéon de Régis Gizavo se fond dans cet ensemble et illumine de son souffle puissant une grande partie de l’album. Comme lui, la plupart des autres musiciens sont malgaches et donnent, avec leur maîtrise du 6/8, une énergie et une couleur sans pareille. Mais la dimension fondamentale de cette musique reste les voix, omniprésentes et souveraines. Le chant est toujours là, mélancolique ou enjoué, en choeur ou en solo, solitaire ou dans le partage avec des artistes comme Mtoro Chamou ou Anna Teko.

Réalisation : Mikidache, Alain Ganne, Bertrand Mougin
Prise de son et mixage : Alain Ganne
Mikidache : voix, guitares, percussions
Sha Rakotofiringa : voix
Mamisolofo-Yvon Rakotonanahary : voix, katsa sur Mgodro Gori, Wambiyezo, Usinisonge
Fabrice Thompson : batterie, percussions (shaker, bongos, congas, cajon, batas, udu, caxixi)
Mame Andrianjakamamy : basse et Régis Gizavo : accordéon
Mtoro Chamou : voix et guitare sur Mwaylera, kayamb sur Mgodro Gori et Zandri
Anna Teko : voix sur Naristehi
Production : Alain Ganne, Bertrand Mougin pour Local Studio
Label : Cobalt • Distribution : Harmonia Mundi
Contact : Bertrand Mougin 06 08 03 49 65

Quelques informations concernant Mikidache :

. Depuis quelques temps il prépare son retour définitif à Mayotte
. Il a été du 6 au 9 juin 2009 au Dreaming Folk festival à Queensland- Australie
. Il a fait la première partie de Baobab à Paris, suivi d'une tournée promotionnelle.
. Il a fait une tournée WOMAD (le festival qui a été crée par Peter Gabriel) qui se déroule un peu partout dans le monde.
. Il a fait plusieurs concerts et workshops dans le cadre du festival Womadelaide à Adelaide les 6-7 et 8 mars 2009.Site: http://www.womadelaide.com.au/
. Il a fait aussi le Womad-Taranaki à Plymouth en Nouvelle Zélande avec concerts et workshops du 16 au 18 Mars 2009. Site: http://womad.co.nz/womad_index.html

Un article au hasard

Des années durant, les historiens ont cru très fort à la légende de la République internationale de Libertalia, utopie du XVIIIème siècle située dans la baie de Diego-Suarez
Lire la suite...  

Un article au hasard

Anne-Claude Houlmann travailleuse sociale auprès de la police de Mayotte
Lire la suite...  

Un article au hasard

Deux mots sur Joy Olasunmibo Ogunmakin, alias Ayo, en concert à Mayotte à l'occasion du FIM 2009
Lire la suite...  

Qui est en ligne ?

Nous avons 756 invités et 7 membres en ligne
Vous etes ici : Magazine Tous les articles Mikidache enfant des îles Comores